Corps et Émotions…des alliés ?

Savoir écouter son corps…pourquoi ?

sensationsTout d’abord, prenons conscience que nous sommes notre corps. Cela devient par conséquent plus évident de s’écouter. L’histoire de chaque individu est inscrite dans son corps.

La société dans laquelle nous évoluons privilégie grandement les facultés intellectuelles, de raisonnement et d’analyse, sur-sollicitant notre cerveau gauche.

En cela elle sous-estime, voire néglige d’autres réalités de notre être tout aussi pertinentes, sous-sollicitant notre cerveau droit.

Les sensations sont autant de signaux dont nous disposons pour témoigner de notre état intérieur et extérieur en lien avec notre environnement.

Les négliger c’est se couper d’une partie de soi-même, de ressources d’adaptation et de créativité nécessaires à notre épanouissement tant professionnel que personnel.

Pour mieux mater notre corps, on entreprend de le traiter comme une machine à dompter, le soumettant aux régimes, à une discipline draconienne sans tenir compte de nos limites, ou encore de le négliger, de l’oublier. Ce corps-à-corps implique l’idée d’une lutte, d’une victoire à remporter à tout prix. Ainsi malmené, il devient surface de résonance en nous envoyant des messages auxquels nous restons sourds. Les émotions sont étouffées, la peur se niche au creux de notre ventre ou du plexus solaire, les mots restent bloqués dans la gorge, la colère stagne au creux de la poitrine, ainsi s’inscrit la souffrance. Lorsque la maladie atteint un lieu spécifique du corps, il s’agit d’un cri de l’être profond qui l’habite.

Dans des situations particulières (stress, tension, doute, peur, etc.) l’analyse se grippe, et les mêmes idées et scénarios se rejouent sans que nous puissions en sortir.

fte0002

Au départ, les sens existent seulement en puissance, puis ils se développent en réponse aux stimulations et aux expériences. Les sens du toucher et du mouvement sont localisés dans le corps tout entier – en chaque cellule. La vue, l’ouïe, le goût et l’odorat sont situés au niveau de la tête. C’est par les sens que nous recevons les informations provenant de notre environnement interne (nous-même) et externe (les autres et le monde).

La façon dont nous filtrons, modifions, déformons, accueillons, rejetons et utilisons ces informations fait partie de l’acte de percevoir. La perception est une expérience globale, un processus psychophysique consistant à interpréter l’information en fonction des expériences passées, des circonstances présentes et des attentes envers l’avenir. Lorsque nous acceptons qu’une information nous parvienne, nous nous mettons en relation avec cet aspect de notre environnement. Si nous lui barrons le passage, nous adoptons une position défensive.

S’appuyer sur ses cinq sens et pourquoi pas son sixième, l’intuition, pour élargir ses points de vue et explorer sa réalité d’une autre manièrex26780934

Ressentir son corps et ses possibilités ou impossibilités, c’est se donner l’occasion de percevoir la situation d’un autre point de vue et d’enclencher un mouvement neuf.

Savoir écouter son corps et même recourir à ses ressources permet en outre d’élargir ses compétences de perception et donc d’ajustement, de rééquilibrer notre fonctionnement (cerveau gauche et droit), être plus sensible à ce qui nous est favorable et éviter les risques (addiction, burnout, communication constructive, etc.)

Les émotions : que sont-elles? À quoi servent-elles?

emotion 2Les émotions sont une réaction ressentie dans le corps au contact de la réalité extérieure et pouvant aussi être suscitées par ce qui se passe en nous (pensées, imaginaire). C’est un système d’information sur notre psychique au même titre que les sensations le sont sur le plan physique.

Elles nous informent sur notre état intérieur, sur l’effet des événements et de nos actions sur notre équilibre intérieur. Leur intensité nous indique à quel degré nous sommes touchés, quelle est l’importance de ce que nous vivons. Elles nous habitent constamment et nous permettent de s’adapter à chaque situation de notre vie, d’en retirer le plus de satisfaction possible et d’éviter les obstacles.

Certaines sont agréables (joie), d’autres désagréables (peine, colère), mais elles sont toutes utiles à cause de l’importance du message qu’elles véhiculent.

Se couper de l’émotion, c’est se couper de soi-même

Bon nombre d’entre nous n’avons pas appris à être à l’écoute de la vie émotionnelle et la plupart avons développé des mécanismes nous permettant de réprimer partiellement ou totalement certaines ou toutes nos émotions. Parmi ces mécanismes, nous retrouvons, le déni affectif, la fuite dans le travail, la drogue, l’alcool, les sports, la TV, le sommeil, la compulsion dans la nourriture, le sexe, le jeu  le contrôle, la rationalisation et bien d’autres. Nous avons développé ces mécanismes pour nous protéger de la souffrance, de la peur et de l’inconfort.

La répression des émotions peut amener à l’angoisse, la culpabilité, les tensions, l’anxiété, la dPAA432000034épression, le burnout, les crises de panique, les phobies, les maladies psychosomatiques.

La qualité de notre vie repose en partie sur notre capacité à ressentir nos émotions et à utiliser l’information qu’elles nous fournissent sur la satisfaction de nos besoins.

Nous pouvons réapprendre à les ressentir, les identifier et décoder le message qu’elles nous envoient. Il est alors possible d’utiliser ce message vers une action nous permettant la satisfaction de nos besoins afin de créer sa vie au lieu de la subir. Elles nous permettent de faire des choix qui tiennent compte de l’ensemble de notre personne.

Apprivoiser ses émotions, c’est s’assurer des alliées dans la construction de soi et de sa vie.

xavier favaro;corps a coach;corpsacoach;corps;emotion; coaching corps;coach corps;coach emotion;coaching emotion;

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s